Accueil Conteur Photographe-aventurier Ethnographe Auteur Médias Calendrier
Marc Laberge - Dans les medias
Revue de presse - Conteur
Revue de presse - Photographe
Accès médias (professionnels)




 

Marc Laberge
La grande Oreille
Ooctobre 2002

Vous avez dit... récit de vie?
Dans une société de pionniers où l'oralité tenait lieu d'enseignement, le conteur jouait un rôle de transmission de connaissance, d’événements et de valeurs en les amplifiant selon son imagination. Il favorisait ainsi la cohésion sociale en même temps qu'il jetait les bases d'une pratique littéraire caractéristique au continent américain : le récit de vie. | LIRE CET ARTICLE |

Nadine Thiry-Lebrun
Nouvelle Gazette
Belgique
25 mars 1996

Son conte est bon
Marc Laberge a toujours porté le conte en lui. Il a néanmoins fallu attendre les années 90 et la consécration au Festival du Conte à Grenoble, pour qu'il s'affirme en tant que conteur professionnel. Il y a peu, deux recueils de contes ont été publiés, Destins et Le Glacier – des récits s'inspirant de la vie de John Muir...  | LIRE CET ARTICLE |

L'Agora
Novembre 1995

Laberge nous entraîne dans l'univers fantastique d'une chasse-galerie revue et corrigée à coups de canards pris dans la première glace et soulevant la plaque dans l'oscillation d'un tapis volant moins oriental que transparent, siège rêvé d'un petit Nils Holgerson, version québécoise.

Mario Cloutier
La Presse, Montréal
Jeudi 3 novembre 1994

Trouver son conte
Vrai, le conte est un moyen simple et traditionnel de transmettre la connaissance. Son origine se perd dans... les mille et une nuits des temps. Mais sa fin, non plus, n'est pas en vue. La féerie et le fantastique sont depuis toujours les outils du conte. Et à ce compte, il n'y a tout simplement plus de limite pour le conteur contemporain qui vit à l'époque des vaisseaux spatiaux et des monstres technologiques!   | LIRE CET ARTICLE |

Mario Cloutier
La Presse, Montréal
Jeudi 3 novembre 1994

Conte-moi une histoire
Le conte, ce moyen simple et intemporel de transmettre les racines de toute culture, demeure avant tout un moyen de communication. « Le conte, c'est d'abord une expérience humaine », explique le directeur du Festival, Marc Laberge. « Un contact humain entre le public et le conteur devant lui. »  | LIRE CET ARTICLE |

Gisèle Desroches
Le Devoir
6 août 1994

Hors des sentiers battus
Hors des sentiers battus également, s'élève la parole de Marc Laberge, ce conteur québécois, président du Festival interculturel du conte de Montréal, qui signe chez Québec/Amérique son premier recueil de contes, Destins. Rompu à l'art de camper une atmosphère, d'installer une ambiance, l'auteur fait naître des images fortes qui s'imposent sur une rythme maintenu du début à la fin. Ni tout à fait folkloriques ni particulièrement actuels, ni fleur bleue ni cruels, ses contes ne ressemblent à aucun autres...

Jacynthe Nadeau
La Tribune
24 juin 1994

Parce que la vie est aussi tragique
Il est photographe, aventurier, conteur et, depuis peu, auteur. Homme à mille chapeaux, un peu beaucoup bohème, mais toujours animé de cette même gourmandise de la vie qu'il cherche à partager.  « Être aventurier, dit Marc Laberge, ce n'est pas juste aller passer quelques semaines dans le Grand Nord. C'est plutôt une attitude dans la vie : l'instant présent est une aventure... Quand une idée passe dans l'air... »  | LIRE CET ARTICLE |

Guylaine Massoutre
Vie des gens
novembre 1997

Rendez-vous avec l'oralité
« Quand j'étais enfant, je racontais déjà beaucoup; plus tard, j'ai aimé raconter mes voyages, même lorsqu'il ne se passait rien. Puis, un jour, vers 1983, nous avons décidé de nous réunir entre amis dans un café nommé La Petite Ricane, autour d'histoires vécues. J'ai ainsi donné une nouvelle profondeur à ma vie ; j'ai compris que raconter, c'est porter un regard sur ce qui nous arrive et le rendre recevable pour les autres. J'ai alors organisé des conférences autour de mes photographies de voyage ; puis, en 1991, lors du Festival du conte en Isère, en France, j'ai remporté un concours. »  | LIRE CET ARTICLE |

- Revue Jeu
Décembre 1993

Le conte se déploie dans les registres fantastiques autant que politique, merveilleux ou politique, comique ou philosophique. Il permet de conserver la tradition tout en encourageant l'actualisation et la créativité...